8 excuses courantes de l’inaction climatique

Brisons les tabous et mettons fin à ces 8 excuses courantes de l’inaction climatique

Découvrez nos solutions pour contrer ces excuses.

1 - "Je suis seul(e), je ne peux rien faire"

Chacun de nous a le pouvoir de faire des choix plus éco-responsables pour réduire son impact sur le climat.

Nos solutions :

  • Privilégiez la mobilité douce au quotidien (marche, vélos, transports en commun, trottinettes électriques…) et évitez de prendre l’avion en favorisant plutôt le train
  • Consommez local, de saison et végétal
  • Utilisez une gourde éco-conçue pour en finir avec les bouteilles en plastique 
  • Achetez de la seconde main, favorisez le troc comme propose par exemple GEEV afin d’éviter le neuf chaque fois que c’est possible 
  • Réduisez votre consommation d’énergie et passez chez des fournisseurs plus éco-responsables comme Enercoop, Ek Wateur ou encore Ilek
  • Utilisez un moteur de recherche solidaire tels que Lilo, YouCare ou Karma
  • Passez dans une banque éthique comme la NEF, le Crédit Coopératif ou Green Got
  • Investissez dans des projets de la transition écologique comme proposeENERFIP 
  • Participez à des événements solidaires et éco-responsables comme notre Run for Planet 😊

La liste des initiatives personnelles qui ont un impact est importante, pour mieux mesurer le vôtre nous vous invitons à faire le calcul de votre empreinte carbone en cliquant sur « Faire le Test ». 

En 10 minutes, vous obtiendrez une estimation de votre empreinte carbone de consommation.

test-empreinte-carbone
Test : Nos Gestes Climat

2 - "Ce n'est pas mon problème, c'est celui des gouvernements et des entreprises"

Les gouvernements ont un rôle important à jouer pour lutter contre le changement climatique, mais il est également important que les citoyens prennent des mesures pour réduire leur impact.

Nos solutions :

  • Participez à des campagnes de sensibilisation pour inciter les gouvernements à prendre des mesures plus ambitieuses
  • Exigez des entreprises et des gouvernements une transparence sur leur impact environnemental
  • Votez pour des candidats et des partis qui prennent le changement climatique au sérieux 
  • N’achetez plus dans de grandes enseignes comme Amazon, Shein ou Wish qui ont un impact désastreux sur l’environnement

Il existe des classements de l’impact social et environnemental des entreprises.

manifestation-écologique-inaction-climatique
© Pexels

3 - "Il est déjà trop tard"

Le changement climatique est un problème complexe qui a été négligé pendant de nombreuses années, mais il n’est pas trop tard pour agir. Plus nous agirons tardivement, plus les conséquences seront graves.

Nos solutions :

  • Selon le dernier rapport du GIECnous avons encore le temps d’agir avant d’atteindre le point de non-retour. Il n’est donc pas trop tard même si l’urgence d’agir est incontestable
  • Soutenez des associations qui agissent concrètement et activement en faveur de l’environnement comme Sea Shepherd, L214, Médecins du Monde, LPO ou encore Planète Urgence
  • Suivez les médias indépendants engagés tels que Bon Pote, Mr Mondialisation, Blast
  • Soutenez les initiatives en matière de conservation des forêts et de reforestation ainsi que celles en faveur des écosystèmes marins. Les arbres et les océans absorbent une partie du dioxyde de carbone dans l’atmosphère, les mesures pour améliorer l’adaptation au changement climatique peuvent protéger les communautés les plus vulnérables

4 - “La France ne représente qu'1% d'émissions, tout ce qu'on fera ne servira à rien”

Même si nous ne représentons qu’1% des émissions, toute baisse est bonne à prendre. Il est vrai que la Chine et les États-Unis sont les deux plus grandes émettrices de gaz à effet de serre, mais il est important de se rappeler que tous les pays ont une part de responsabilité dans la lutte contre les changements climatiques. Les actions prises par les pays individuellement ont un impact significatif sur les émissions globales. De plus, l’exemple d’un pays comme la France peut inspirer d’autres pays et contribuer à la pression internationale pour des politiques plus efficaces. Il est important de noter que la lutte contre les changements climatiques est un effort mondial, et chacun doit jouer son rôle pour atteindre les objectifs de réduction des émissions.

Nos solutions :

  • La transition vers des sources d’énergie renouvelable
  • La réduction de la consommation d’énergie
  • La protection de la biodiversité, des forêts et des océans 
  • La relocation de produits en France pour limiter les importations

5 - "Cela coûte trop cher"

Certains investissements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre peuvent sembler coûteux à court terme, mais ils peuvent permettre des économies à long terme.

Nos solutions :

  • Investir dans la transition énergétique et les technologies propres peut créer de nouveaux emplois et stimuler l’économie à long terme
  • Les solutions écologiques peuvent même être économiquement avantageuses à long terme, comme l’utilisation de l‘énergie solaire ou éolienne qui deviennent de plus en plus compétitives par rapport aux énergies fossiles

A lire sur le sujet : Selon Sea Shepherd, les éoliennes en mer auraient des conséquences néfastes sur la vie marine

energie-solaire-eolienne
© Pexels

6 - "Je ne veux pas sacrifier mon confort"

Il existe de nombreuses façons de réduire notre impact environnemental sans sacrifier notre confort. Les efforts qu’il nous faudra faire à long terme seront immensément plus important si nous n’agissons pas dès à présent. 

Nos solutions :

  • Utilisez des énergies renouvelables pour alimenter sa maison, passer sur une énergie plus vertueuse avec Enercoop, Ilek ou Ek Wateur 
  • Réduire sa consommation d’eau en prenant par exemple des douches rapides plutôt que des bains
  • Utilisez des moyens de transport durables 
  • Mangez des aliments bio, locaux, végétariens et de saison

7 - "Ce n'est pas prouvé scientifiquement"

Il est vrai que le changement climatique est un phénomène complexe qui nécessite des recherches continues, cependant la preuve scientifique est établie : les changements climatiques sont réels et largement accélérés par l’activité humaine.

Nos solutions :

  • Se renseigner en lisant les rapports du GIEC ou les analyses réalisées par des médias indépendants tels que Bon Pote

8 - "J'ai une voiture électrique, je ne consomme presque rien"

Même si une voiture électrique ne produit pas de gaz d’échappement, l’électricité utilisée pour la recharger peut provenir de sources qui en produisent, comme les centrales électriques à charbon ou au gaz naturel. Il est donc important de tenir compte de la source d’énergie utilisée pour recharger les véhicules électriques et de promouvoir l’utilisation d’énergie renouvelable pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. De plus, la production des batteries des véhicules électriques, les coûts liés à l’extraction des matières premières, la fabrication, la distribution, l’utilisation et la fin de vie de ces véhicules électriques ont aussi un impact environnemental. Il est donc important de prendre en compte l’empreinte environnementale globale d’un véhicule électrique et de la comparer aux autres options de transport.

Nos solutions :

  • Encouragez les personnes à utiliser des moyens de transport en commun, à vélo ou à pied pour les déplacements quotidiens, plutôt que de se déplacer en voiture, même électrique
  • Sensibilisez les gens aux impacts de la production d’électricité sur l’environnement, notamment en ce qui concerne les centrales électriques à charbon, au gaz naturel et au pétrole, qui sont souvent utilisées pour produire de l’électricité

En conclusion, il est important de se rappeler que chaque action compte et que nous avons tous la responsabilité de faire notre part pour lutter contre les changements climatiques. Il est donc crucial de prendre des mesures concrètes pour réduire notre empreinte carbone. En travaillant ensemble, nous pouvons atteindre les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat et protéger notre planète pour les générations futures.